Rechercher
  • Richner institut

Témoignage d'une éduc indépendante

Article écrit, pour l'institut Richner, par Céline Bull- Meyer, éducatrice indépendante. Céline est spécialisée pour les ados et enfants neuro-atypiques (tdah, autisme, trouble alimentaire, phobie scolaire) formée en approche systémique et TCC. Vous retrouvez Céline dans les bonnes adresses du site.


J' ai une expérience particulière qui me vient à l' esprit et je vais tenter de vous la décrire.

Ps. j' utiliserai Léa comme nom fictif pour vous parler de la jeune fille que j' ai eu l' opportunité de suivre.


C' était en août 2016, une amie me parle de la fille d' une de ses collègue, déscolarisée, déprimée ne faisant plus rien de ses journées mis à part manger en grande quantité. Mon amie me demande alors si j' accepterais de suivre Léa, 14 ans ( les assistantes sociales étaient, à priori, trop occupées pour s' occuper de Léa...) il ne m' a pas fallu longtemps pour accepter de tenter d' aider Léa...avec les limites de mes compétences bien sûre, mais il m' était impossible de laisser une ado dans un tel désarroi sans rien faire.


Je suis donc arrivée chez Léa et le lien entre nous deux s' est très vite construit. Léa avait beaucoup d' angoisses, une phobie scolaire due à du harcèlement genre" grosse truie, tu devrais t' arracher le gras ou te suicider" et j' en passe.... et en comorbidité un trouble alimentaire qui exacerbait son manque de confiance en elle.

Pourtant Léa est une fille brillante, qui dessine comme nul pareil, avec des yeux d' une beauté éblouissante et un humour d' une finesse insolente.


Nous avons donc mis en place ensemble, plusieurs programmes afin de pouvoir aider Léa à se sortir de ce cercle infernal.

Programme de TCC: chaque jour Léa devait effectuer des exercices basés sur la confiance en elle. Ce dans le but qu' elle reconstruise cette confiance émiettée et qu' elle puisse affronter sa peur du monde extérieur. Léa écrivait chacun de ses progrès, jours après jours.

Nous avons aussi mis en place une thérapie systémique; les parents étaient moyennement preneurs mais énormément de choses ont pu être dites, principalement que Léa culpabilisait énormément de la séparation de ses parents car elle pensait être la seule et unique cause de leurs disputes. Nous avons pu reposer les choses en nommant ce qui appartenait à Léa et ce qui était de la responsabilité des adultes. Dès lors un apaisement s' est fait ressentir au sein de la dynamique familiale.


Concernant les troubles alimentaires, nous avons ensemble établi un programme en fonction de ses envies et de ce que je pouvais lui apporter en tant que conseils diététiques. Léa buvait 2 litres de boissons sucrées par jour. Elle est donc peu à peu passer à 1 litre puis 3dl. Attention sans jamais se frustrer car il ne faut jamais frustrer une personne ayant des troubles alimentaires sous peine de crise de boulimie. Nous avons aussi établi des horaires de repas et une heure de réveil pour Léa. En quelques sortes, nous avons restructuré sa vie, ensemble, je tiens à appuyer sur le mot "ensemble "car nous devions aller dans le même sens et accepter parfois les échecs pour mieux repartir après.


Je suis donc allée deux fois par semaine chez Léa durant environ deux ans et demi. Il y a eu des grands moments de doutes, de révoltes, de colère mais aussi et surtout beaucoup de petites réussites au quotidien qui ont permis à Léa de reprendre confiance en elle et de se réouvrir au monde. Léa a aussi perdu du poids sans s' interdire de manger pour autant et d' après ses dernières nouvelles, elle m' a même avoué se sentir jolie!!!!

Léa a pu intégrer une école d' art en 2019, elle peut travailler depuis la maison, mais ose aussi se rendre à ses cours et fait de plus en plus de rencontres. Je reste bien entendu en contact avec elle, mais elle a réussi à prendre son envol et je suis très fière d' elle. Elle me disait( au début de notre travail commun)être un énorme boulet qui ne pourrait jamais se libérer de sa chaîne .... non seulement Léa a brisé la chaîne et a envoyé bouler son boulet!!!!


J' ai écrit ce témoignage pour que tous les gens en grande souffrance gardent espoir et nous avons tous le droit de nous libérer de nos chaînes afin de trouver un équilibre et encore mieux la sérénité.

Merci à Léa pour sa confiance et son sens de l' humour à tout épreuve.


Ecrit par Céline Meyer.

L'institut Richner remercie Céline Meyer pour son article.




222 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout