Rechercher
  • Richner institut

"La Récré des émotions" est axée sur les approches selon les besoins et les comportements.

Mis à jour : sept. 11

Le bien-être est un état que tout être humain tente d’atteindre. Il est lié à des facteurs physiques, affectifs et psychologiques. La satisfaction des besoins fondamentaux de l’enfant qui, combinée à un sentiment de sécurité, à l’amour, à l’attention qu’on lui porte et au plaisir qu’il puisse ressentir par le jeu, permet à l’enfant de vivre des moments de bien-être et d’épanouissement. Le jeu est l’activité principale de l’enfant et son premier mode d’apprentissage, tous nos ateliers sont sous forme de jeux selon l'approche et axé sur la découverte de la communication, de ses émotions, sentiments et besoins.

L’intervention est basée sur deux grandes approches : comportementale et selon les besoins. La première s’intéresse aux comportements de l’enfant, la seconde aux besoins sous-jacents du comportement. On utilise le mélange de concepts de ; la Communication Non Violente de Marshall Rosenberg pour accompagner l’enfant dans les conflits, celui de LÉTOURNEAU, Andrée-Anne 25 outils d’intervention simplifiés et « Je grandis en halte-garderie » de l’AHGCQ.

L’approche comportementale vise à renforcer l’approche selon les besoins afin de donner des outils à l’enfant pour modifier un comportement gênant. Cela vise à valoriser l’enfant dans ses bons comportements et donner une conséquence aux comportements inadéquats. Cette approche est généralement efficace si les objectifs sont clairs et si les conséquences sont adaptées à l’enfant.

Les raisons qui poussent l’enfant à avoir ses comportements sont souvent essentielles à la résolution de la situation problématique. L’éducatrice aura donc tout avantage à utiliser l’approche selon les besoins de l’enfant en priorité. Cette approche s’intéresse à l’ensemble de la personne : ce qu’elle vit et ce qu’elle ressent. Nous ne sommes pas des psychologues pour identifier ou traiter les conflits intérieurs des enfants, mais nous observons l’enfant pour comprendre ses besoins tout en prenant en considération l’ensemble de sa personnalité. Le principe de cette approche est que l’enfant cherche intuitivement à combler ses besoins. Ses comportements inadéquats ne sont en fait que des tentatives infructueuses et/ou malhabiles de les satisfaire. Si on répond au besoin de l’enfant, son comportement inapproprié n’aura plus de raison d’être et disparaîtra.

L’approche selon les besoins est efficace à long terme et très riche en apprentissages pour l’enfant ainsi que pour l’éducatrice qui utilisera sa créativité afin de préparer ses stratégies d’intervention visant à répondre aux besoins des enfants.

Les jeux et les interactions entre les enfants permettent l'apprentissage en alliant la pratique et la théorie.

La méthodologie par les interactions (pratique) :

Observer un fait, réflexion et hypothèses, déterminer le besoin.

Exemple ; l’éducatrice observe qu’un enfant s’oppose au rangement à la fin des activités en lançant des jouets. L’enfant semble avoir besoin d'être préparé et encadré lors des transitions. L’éducatrice pourra maintenant mettre en place des stratégies dans le but de répondre à ce besoin ce qui contribuera à faire diminuer le comportement et ses incidences négatives.

Préparer ses interventions en 4 temps :

PRÉVENIR la situation qui peut mener à des comportements inadéquats (l’éducatrice pourra informer le groupe, à l’avance, du délai de jeu).

DÉSAMORCER la situation dès le début et éviter que le comportement ne s’aggrave (lors de l’annonce de la consigne, elle pourra se tenir à proximité et discuter avec l’enfant de son jeu. Elle peut alors reconnaître les émotions de l’enfant et porter de l’intérêt à ce qu’il fait).

AGIR SUR LE FAIT soit au moment où l’enfant fait l’action ; verbaliser l’émotion et l’accompagner dans la résolution du conflit (si l’enfant s’oppose malgré tout ce qui a été mis en place auparavant, l’éducatrice pourra l’accompagner « Tu es déçu car tu voulais jouer encore ? As-tu une idée de solution, qu’est-ce qu’on va faire ? »).

DONNER UNE RÉTROACTION pour revenir sur ce qui s’est produit, ancrer l’apprentissage et rétablir le contexte d’équilibre dans lequel l’enfant peut évoluer sereinement (l’éducatrice fera alors un retour avec l’enfant. Elle peut en profiter pour valoriser l’enfant s’il a bien collaboré ou s’il a trouvé une solution. Elle peut aussi discuter des autres solutions quand il est fâché ou déçu comme aller dans le coin solitaire pour prendre soin de ses émotions).

La méthodologie par le jeu (théorie) :

- Jeux de la communication non violente adaptée aux enfants

- Apprentissages des techniques d’apaisements par le jeu.

- Initier l’enfant au vocabulaire des besoins et des émotions

L’enfant et son développement sont au cœur de nos intérêts.

Je propose une formation en médiation éducative ludique à la HETS- CEFOC.


L’approche précise les cinq dimensions du développement global de l’enfant :

- La dimension affective

Satisfaire les besoins affectifs de l’enfant en créant avec lui une relation stable et sécurisante.

- La dimension physique et motrice

Satisfaire les besoins physiologiques, physiques, sensoriels et moteurs de l’enfant et lui permettre de développer les habiletés qui y sont reliées.

- La dimension sociale et morale

Amener l’enfant à entrer en relation avec les autres, à exprimer et à contrôler ses émotions, à se mettre à la place des autres et à résoudre des problèmes.

- La dimension cognitive

Permettre à l’enfant de développer ses sens, d’acquérir des connaissances et des habiletés nouvelles et de comprendre de plus en plus le monde qui l’entoure.

- La dimension langagière

Favoriser le développement du langage en parlant avec les enfants, en les aidant à exprimer de mieux en mieux leurs besoins et leurs émotions, à poser des questions, à améliorer leur prononciation et leur vocabulaire. Nous pouvons offrir un soutien en communication par des méthodes différentes (langue des signes et PECS utilisation de pictogrammes).

L’approche propose quatre domaines d’application, par lesquels nous pouvons intégrer les principes nommés précédemment dans notre travail au quotidien

- L’intervention éducative

Grâce à du personnel formé dans le domaine de l’enfance, ainsi qu’en CNV et aux méthodes bienveillantes : je propose une formation pour poser un cadre bienveillant.

- La structuration des activités

Grâce à l’élaboration d’un programme adapté.

- La structuration des lieux

Grâce au matériel pédagogique et la disposition dans la salle.

- La relation avec les parents

Grâce à une relation de proximité : je propose une formation pour favoriser la collaboration bienveillante.

En résumé, nous pouvons dire que cette approche éducative a pour but de favoriser le développement global de l’enfant en lui permettant de développer toutes les dimensions de sa personne notamment sur le plan affectif, social, moral, cognitif, langagier, physique et moteur, en plus d’amener l’enfant à s'adapter à la vie en collectivité et de s’y intégrer harmonieusement.


Par Emmanuelle Richner selon la bilbliographie et des citations de LÉTOURNEAU, Andrée-Anne 25 outils d’intervention simplifiés et « Je grandis en halte-garderie » de l’AHGCQ (méthode canadienne).




276 vues
 
  • Instagram
  • YouTube

©2019 par Richner institut de médiation éducative. Créé avec Wix.com