Rechercher
  • Richner institut

Les émotions au fil des âges de 12 à 18 ans

Mis à jour : avr. 13


Période accrue en besoins d'accomplissement personnel.


De 12 à 15 ans

Le jeune aborde désormais la fin de son école primaire. Il se sent mature et fort pour expérimenter de nouvelles découvertes.

Ses hormones le bouleversent et il cherche l'affirmation de son identité. La violence de ces transformations subies est égale à la violence de ses émotions.

L'adolescent est extrêmement sensible et doit apprendre à gérer des pulsions. C'est pourquoi il a besoin d'un accompagnement empreint de disponibilité et d'écoute selon sa demande.

Il est important de soutenir le jeune en lui posant des questions "comment te sens-tu dans cette situation", "qu'as-tu besoin", "comment puis-je t'aider"... Il peut apprendre à identifier ses forces et faiblesses puis, comment chercher une ressource pour combler son besoin.

Il doit pouvoir différencier clairement une envie d'un besoin et ce qui est bon ou mauvais pour lui-même. L'approfondissement de leurs passions, leurs intérêts personnels, leurs loisirs sont désormais moments propices, au contact de l'adulte, pour enseigner des techniques de négociations, de gestion du stress.

Elles peuvent être abordées afin de procurer aux jeunes les outils pour investir la notion de responsabilité, de limite, de connaissance de soi, d'auto-discipline.


De 15 à 18 ans

Le jeune est sujet aux premiers échecs difficiles à gérer en entrant dans le monde de l'apprentissage des compétences métier, de la sélection.

Il ressent et identifie clairement la déception, l’abandon, la trahison, l’injustice, le rejet, l’humiliation, le jugement.

Il est important de consolider toutes les bases de la gestion des émotions, du stress et une vision porteuse de vie.

Aidez le jeune à identifier ses stratégies personnelles de gestion des émotions.

Il peut apprendre à tolérer en soi et chez l'autre qui il est, où il est, ce qu'il a, ce qu'il peut faire, comment il le fait, avec qui.

Enclencher le processus d'acceptation de ces sentiments controversés, de son humanité imparfaitement parfaite.

Accompagnez-le dans ses projets de vie en déterminant avec lui un but à atteindre, en l’invitant à identifier, libérer son stress et ses blocages.

L'adulte va l'aider ainsi à développer son estime de lui, favoriser la communication et l'accompagner vers la transition à l'âge mature.


Pour des informations détaillées et scientifiques je vous propose de lire :

Le développement affectif chez l’enfant de Carolyn Saarni, Ph.D. : http://www.enfant-encyclopedie.com/emotions/selon-experts/developpement-affectif-chez-lenfant. Émotion, cognition et action motivée: une nouvelle vision de la neuroéducation de Gerardo Restrepo : https://static1.squarespace.com/static/520e383ee4b021a19fa28bf7/t/54f9d9eae4b0c234ce9b0a04/1425660394094/Restrepo2014.pdf. Neuroéducation : un changement dans les modèles éducatifs traditionnels : https://nospensees.fr/neuroeducation-un-changement-dans-les-modeles-educatifs-traditionnels/. Maria Montessori et la "découverte de l’enfant" : https://www.nomilk-today.com/wp-content/uploads/2015/11/extrait.pdf.


Par Emmanuelle Richner



330 vues1 commentaire
 
  • Instagram
  • YouTube

©2019 par Richner institut de médiation éducative. Créé avec Wix.com